Chroniques Altermondialistes | Tisser la toile du soulèvement global

Starhawk
mercredi 27 septembre 2017
par  Auteur
popularité : 3%

Préface de Jade Lindgaard

Après Rêver l’obscur | Femmes, magie et politique, dans lequel elle racontait sa participation à de nombreux mouvements antimilitaristes et antinucléaires aux États-Unis dans les années 1975-1982, on retrouve Starhawk vingt ans plus tard en première ligne du combat contre la globalisation financière portée par l’OMC, le FMI et la Banque mondiale.
Ces chroniques ont été écrites « en direct de la rue », lors des contre-sommets altermondialistes, de Seattle en 1999 à Gênes en 2001, en passant par Québec et le Forum Social de Porto Alegre.
Starhawk a été une chroniqueuse autant qu’une visionnaire de ce mouvement, jusqu’au 11 septembre 2001 qui survient alors que le FMI et la Banque mondiale devaient se réunir à Washington et que de nouvelles manifestations y étaient prévues.

De ce mouvement est directement issu le mouvement actuel pour la justice climatique, qui continue de clamer haut et fort, comme ce fut le cas en décembre dernier à Paris à l’occasion de la COP 21, ce que Starhawk n’a jamais cessé d’écrire : Un autre monde est possible !

— 

Starhawk, auteure
Partisane de l’action directe non-violente, Starhawk a commencé à militer à la fin des années 1960 contre la guerre au Vietnam.Se définissant à la fois comme féministe et sorcière néo-païenne, Starhawk continue aujourd’hui son combat pour un autre monde  ; elle parcourt toujours la planète pour proposer des formations à l’action directe non-violente et à la permaculture.

Jade Lindgaard, préfacière
Journaliste à Mediapart, auteure de Je crise climatique. La planète, ma chaudière et moi (La Découverte, 2014), Jade Lindgaard a suivi les mouvements altermondialistes depuis le début des années 2000 et s’implique depuis 2014 dans le collectif Toxic Tour Detox en Seine-Saint-Denis.


Chroniques Altermondialistes | Tisser la toile du soulèvement global
Starhawk, Éditions Cambourakis, 240 pages, 21 euros