Mauvaises nouvelles de la liberté

mardi 19 février 2008
par  ps
popularité : 5%

JPEG - 20.6 ko

Dans ce vaste supermarché qu’est devenu la planète, les coeurs purs" chantés par Caussimon se font désormais rares : se laisser envoûter par le chant des sirènes, corrompre "pour une poignée de dollars", entraîner par une pensée dominante de plus en plus dévoyée, est plus aisé que d’entrer en résistance et d’opposer à la déliquescence des temps la force du refus. Aussi trouve-t-on peu de héros "positifs" dans ce recueil de nouvelles de Raymond Espinose, à qui on doit déjà un "Jacques Prévert" très réussi.


Editions du Monde libertaire, 96 pages, 6 euros