Je chante le corps critique. Les Usages politiques du corps

lundi 1er décembre 2008
par  JC
popularité : 9%

JPEG - 23.8 ko

Usé par le travail, génétiquement modifié par les polluants industriels, formaté par la publicité, la mode et la pornographie, le corps humain a-t-il un avenir ? On en douterait, à considérer ceux – artistes d’avant-garde, scientifiques et militaires – qui le déclarent « obsolète » et travaillent à son « dépassement » technologique. Des gnostiques préchrétiens aux paysans mexicains d’aujourd’hui, des cyclonudistes aux activistes queer, des femmes revendiquant leur rondeur à celles qui entendent échapper aux normes hétérosexuelles, voire au fémicide, l’auteur dresse la carte des résistances à la déshumanisation, dont les formes souvent provocantes ont le corps pour enjeu et pour moyen.


H&O, 412 pages, 23 euros