Schtilibem 41

dimanche 20 avril 2008
par  JC
popularité : 46%

JPEG - 48.7 ko

Schtilibem, ça veut dire prison, en argot. Et 41, pour 1941. C’est l’année où le futur auteur du Salaire de la peur découvre la prison, accusé d’un triple meurtre. il sera innocenté, mais dix-neuf mois de captivité, en pleine guerre, cela laisse des traces. Schtilibem 41 est le cri d’un homme meurtri, cassé. Et Georges Arnaud sait grier fort. Il se révolte en argot, la langue des irréguliers, des irréductibles, pour nous offrir un brûlot qui prend aux tripes.


Finitude, 76 pages, 11.00 euros