Librairie Publico,
spécialisée en livres anarchistes et de critiques sociales depuis 1958
Descriptif du site
Traversée sensuelle de l’astronomie
Jean Giono
Article mis en ligne le 25 janvier 2024
dernière modification le 27 mai 2024

par Libraire

"À quatre kilomètres d’altitude, le ciel est bleu marine. À huit kilomètres, il est violet sombre. À dix kilomètres, le ciel est noir et poussiéreux comme un écroulement de suie. À vingt kilomètres de hauteur, le ciel est plus noir que le ciel de la plus noire nuit malgré l’éclatant soleil, et malgré le soleil de grosses étoiles vertes le déchirent. D’ici, les bonheurs commencent à se voir en bas sur la terre : un grand morceau de continent, assez étendu pour qu’on puisse en comprendre la composition et l’économie. Des grappes de montagnes, l’eau qui ruisselle, le discours logiquement déroulé des vallées à travers toutes les raisons géologiques des roches, les conclusions des plaines où déjà la plupart des mystères sont mis à la portée de l’homme. La mer ; les contours des caps, des promontoires, la flexion des golfes, l’élan général des terres qui bordent la mer, se prolongeant à ses côtés, avec toutes les tentatives d’amour réciproque des deux matières. Des troncs de fleuves. À cinquante kilomètres de hauteur, le ciel n’est plus un plafond ; il est à l’intérieur d’un océan de ténèbres. L’énorme soleil ne cache rien."

Avec Traversée sensuelle de l’astronomie, Jean Giono célèbre la splendeur céleste et l’immensité de l’univers. Sous sa plume éclatante de précision et de lyrisme,
la course des astres, l’infini du temps et de l’espace deviennent l’ultime énigme à laquelle l’homme ne pourra jamais se mesurer et devant laquelle il lui faut s’incliner. La science a beau nous dire que la vitesse de la lumière est de trois cent mille kilomètres par seconde, notre instinct lui répondra toujours que la lumière est immobile. Pour Giono, c’est précisément la nécessaire modestie qui nous est imposée face à cette démesure qui peut nous permettre de préserver la liberté et la sagesse humaine.

Écrit en 1938, alors que les progrès de la technique et de l’industrie faisaient perdre aux hommes le lien avec la nature et que le fracas de la guerre se rapprochait, Traversée sensuelle de l’astronomie est un texte visionnaire à bien des égards tant l’observation poétique invite à une réflexion profonde et incroyablement clairvoyante sur nos aliénations contemporaines.

Initialement publié dans La revue de Paris, Traversée sensuelle de l’astronomie est intégré ensuite au Poids du ciel, essai polémique et profus. Lui redonner une vie autonome permet aux lecteurs d’en découvrir toute la beauté et la puissance.


Dessins de Paul Mignard


Dans la même rubrique

Mauvais goût
le 26 janvier 2024
par Libraire
Nouvelles de prison
le 25 janvier 2024
par Libraire
Suzanne
le 25 janvier 2024
par Libraire
Néons
le 25 janvier 2024
par Libraire
La Ferme des animaux [Poche]
le 24 janvier 2024
par Libraire