Librairie Publico,
spécialisée en livres anarchistes et de critiques sociales depuis 1958
Descriptif du site
Baldwin, Styron et moi
Mélikah Abdelmoumen
Article mis en ligne le 14 novembre 2022

Mélikah Abdelmoumen explore l’amitié qui lia William Styron et James Baldwin. Le premier, un Blanc descendant de propriétaires d’esclaves, surtout connu pour son roman Le choix de Sophie. Le second, un Noir descendant d’esclaves, célèbre pour ses prises de parole et ses œuvres antiracistes.

Alors qu’il logeait en 1961 chez Styron dans le Connecticut, Baldwin l’aurait convaincu d’écrire au « je » le récit de la révolte d’esclaves menée par Nat Turner en 1831 dans le sud des États-Unis. Un défi que Styron releva en publiant Les Confessions de Nat Turner, prix Pulitzer 1968. Il fut alors accusé d’appropriation culturelle dans un ouvrage écrit par dix écrivains afro-américains.

L’autrice québécoise Mélikah Abdelmoumen, Saguenéenne par sa mère et Tunisienne par son père, part à la rencontre de ces deux célèbres auteurs américains du 20e siècle, lesquels auront amorcé le débat entourant les brûlantes questions de l’appropriation culturelle et de la liberté de l’écrivain.


Mélikah Abdelmoumen est née à Chicoutimi en 1972. De 2005 à 2017, elle a vécu à Lyon. Elle est titulaire d’un doctorat en littérature de l’Université de Montréal et a publié de nombreux articles et nouvelles ainsi que plusieurs livres, dont Les désastrées (2013) et Douze ans en France (2018). Elle a été éditrice chez Groupe Ville-Marie Littérature jusqu’en 2021. Elle est rédactrice en chef de la revue Lettres québécoises. Baldwin, Styron et moi est son dixième ouvrage, il a fait l’objet d’une présentation sous forme de lecture-spectacle au FIL 2021.


Dans la même rubrique

Mauvais goût
le 26 janvier 2024
par Libraire
Nouvelles de prison
le 25 janvier 2024
par Libraire
Traversée sensuelle de l’astronomie
le 25 janvier 2024
par Libraire
Suzanne
le 25 janvier 2024
par Libraire
Néons
le 25 janvier 2024
par Libraire