George Orwell ou la vie ordinaire

Stéphane Leménorel
lundi 17 juillet 2017
par  Auteur
popularité : 2%

Collection Les Précurseurs de la Décroissance

On ne retient souvent d’Orwell que son antitotalitarisme, central dans sa critique radicale de la modernité. Mais il s’accompagne aussi d’un souci de combattre la marche forcée de l’industrialisation du monde et ses ravages. Le souci écologique de George Orwell ne se dément pas tout au long de son œuvre. Ses positions sur les conditions réservées à l’homme par cette civilisation sont inséparables d’une réflexion sur celles infligées à la planète par le productivisme aveugle.
Par sa critique d’une langue « pétrifiée », toute entière soumise aux impératifs de la marchandise, par sa description du « futur mécanisé » que l’empire techno-industriel promet à l’être humain, Orwell ne dénonce pas seulement les mythes qui portent l’idéologie du productivisme ; il en dévoile les fondements et les mécanismes, et nous fournit nombre d’outils pour les combattre et renouer avec l’entraide et l’ingouvernabilité de la « vie ordinaire ».


George Orwell ou la vie ordinaire
Stéphane Leménorel, Éditions Le passager clandestin, Collection Les Précurseurs de la Décroissance, 110 pages, 8 euros


Brèves

3 octobre 2014 - RECEVOIR NOTRE NEWSLETTER

Si vous souhaitez recevoir nos nouvelles mensuelles, inscrivez-vous sur cette autre partie de (...)

1er octobre 2014 - Merci !

Oui, merci à vous qui avez répondu à notre appel.
Merci à vous qui continuez à répondre à notre (...)

1er octobre 2014 - C’est nouveau !

Nous essayons, autant que faire se peut, de vous proposer des extraits des albums CD mis en (...)

30 septembre 2014 - Les annonces des rencontres à Publico ont migrées...

Vous les trouverez ici :www.librairie-publico.info

29 septembre 2014 - Le Monde libertaire

Le journal se décline sous différentes formes : L’hebdomadaire Le Hors-série Le site (...)