Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

La CNT dans la révolution espagnole | Tome 1
José Peirats
Article mis en ligne le 27 août 2017
dernière modification le 27 août 2018

par Auteur
logo imprimer

Préface : Frank Mintz
Traduction : Frank Mintz et Ramon Pino

À la demande de la CNT (Confédération Nationale du Travail) en exil, José Peirats (1908-1989) – ouvrier briquetier, militant anarcho-syndicaliste dès ses plus jeunes années puis collaborateur de la presse confédérale – fut chargé de rédiger l’histoire de l’organisation, de sa naissance jusqu’à la fin de la guerre espagnole. Une décision courageuse, alors que la centrale anarcho-syndicaliste était fragilisée par une scission en exil et dans l’Espagne franquiste, et que la répression des services secrets du régime ne ménageait ni l’une ni l’autre.

Bien que n’étant pas historien de profession, José Peirats prit à cœur la demande et se lança dans un travail de longue haleine. Pour ce faire, il recueillit de nombreux documents, consulta maints protagonistes directs des événements, puis, au début des années 1950, il conçut et rédigea son ouvrage. Comme il le dit lui-même dans ses introductions aux deux premières éditions du livre, il imaginait pouvoir embrasser en un seul volume tous les aspects de l’histoire de la centrale ouvrière anarchiste.

Son effort accoucha finalement des trois tomes de La CNT en la revolución española, qui parurent entre 1951 et 1953, et – de l’aveu de l’auteur lui-même – ne furent guère lus hors des milieux cénétistes. C’est avec sa réédition, en 1971, par les soins de la prestigieuse maison d’édition antifranquiste Ruedo Ibérico que le livre de José Peirats devint un ouvrage de référence, indispensable à tous-tes les lecteurs-rices soucieux-ses de connaître le rôle de l’anarcho-syndicalisme durant la guerre civile espagnole du point de vue de l’un de ses militants. Un ouvrage dont, faisant fi de la froide objectivité issue de la consultation des « fiches bibliographiques », l’auteur revendiquait le caractère délibérément partisan.

Il était bien temps que, plus de soixante ans après sa première parution en langue castillane, les lecteurs et lectrices francophones puissent enfin lire ce grand classique de l’historiographique anarchiste de la guerre et de la révolution espagnoles. Nous sommes convaincus que, en dépit du passage des années, ils et elles en tireront le plus grand profit.

P.S. :

La CNT dans la révolution espagnole | Tome 1
José Peirats, Éditions Noir et Rouge, 524 pages, 22 euros


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4