Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

Histoire de la misogynie | Le mépris des femmes de l’antiquité à nos jours
Adeline Gargam et Bertrand Lançon
Article mis en ligne le 2 avril 2021

Sorcières, harpies, furies, mégères, amazones, ensorceleuses, tentatrices délétères et empoisonneuses… Les femmes, dotées d’un utérus qualifié de « gouffre impur, venimeux et mortifère », mais aussi considérées comme des êtres inachevés et fragiles, ont subi pendant plus de deux millénaires la violence d’une misogynie enracinée au plus profond de nos sociétés, aujourd’hui encore scellée par le droit et perpétuée dans l’hostilité des a priori et des réflexes comportementaux.

Ce livre se veut l’archéologie d’un mépris, celui de la femme et de la féminité, tel qu’il s’exprime depuis la haute Antiquité. Un terrible constat s’impose sur la longévité et la ténacité des regards péjoratifs portés sur les femmes et la féminité. Ces regards sont ceux des hommes, parfois intériorisés par des femmes ; ils sont puissamment ancrés dans les mentalités par le langage, les images, les théories et les croyances, la littérature, la médecine et le droit.

Comment comprendre la misogynie ? Procède-t-elle uniquement d’habitudes profondément ancrées en nous ? Est-elle partie intégrante de la masculinité ? D’une virilité si longtemps façonnée par le modèle patriarcal ? Le déclin de ce dernier serait-il susceptible d’entraîner la fin d’une misogynie que l’on pensait indétrônable ? Telles sont les questions essentielles auxquelles ce livre tente de répondre de façon claire et accessible.


Adeline Gargam est docteure en littérature française, auteure de nombreux articles et de plusieurs livres sur la place et la représentation des femmes des Lumières, elle a notamment publié Les Femmes Savantes, Lettrées et cultivées dans la littérature des Lumières ou la conquête d’une légitimité (Honoré Champion, 2013).
Bertrand Lançon est professeur émérite d’histoire romaine, ses recherches portent sur l’Antiquité tardive. Auteur d’une douzaine de livres et de nombreux articles sur les aspects politiques, religieux et sanitaires de cette période, il a récemment publié La Chute de l’Empire romain, une histoire sans fin (Perrin, 2017) et Poil et Pouvoir, L’Autorité au fil du rasoir (Arkhé, 2019).