Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

W. E. B. Du Bois : Double conscience et condition raciale
Magali Bessone, Matthieu Renault
Article mis en ligne le 15 janvier 2022
dernière modification le 13 janvier 2022

« Quel effet ça fait d’être un problème ? » Quel effet ça fait d’être à la fois Noir et Américain, quand les deux termes sont supposés contradictoires ?

C’est à travers l’examen de la notion de « double conscience », clé de l’expérience subjective des Noirs américains, que les auteur·ice·s nous invitent à découvrir l’œuvre magistrale et multiforme du grand intellectuel afro-américain W. E. B. Du Bois, né en 1868, peu après la fin de la guerre de Sécession, et mort en 1963, à la veille du discours de Martin Luther King Jr. « I have a dream ». Leur ouvrage est la première introduction en français à cette œuvre majeure.

De son opposition à Booker T. Washington à son adhésion au marxisme, de l’expérience de la ségrégation à la conviction que le sort de la démocratie américaine se joue dans la condition des Noirs, ce livre retrace la trajectoire de W. E. B. Du Bois et nous invite à faire nôtre son héritage.

La « double conscience » décrit le déchirement intérieur des Noirs américains, mais apparaît aussi comme la source d’une lucidité particulière sur la construction raciale des rapports de pouvoir.
À l’heure où l’écho du mouvement Black Lives Matter se fait entendre partout, à l’heure où la notion de « race » et son articulation aux principes d’égalité et de justice suscitent les plus vifs débats, l’actualité des analyses de Du Bois est brûlante.


Magali Bessone est professeure de philosophie politique à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle travaille sur les théories de la justice et de la démocratie et sur la philosophie critique des races et des racismes.

Matthieu Renault est maître de conférences en philosophie à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Ses recherches portent sur les rapports de la philosophie aux mondes extra-européens, l’histoire (post)impériale des savoirs et de leurs réappropriations minoritaires (classe/genre/race).