La Révolution Russe

Voline
jeudi 22 juin 2017
par  Auteur
popularité : 6%

« Non, Lénine et ses camarades ne furent jamais des révolutionnaires. Ils ne furent que des réformistes quelque peu brutaux qui, en vrais réformistes, recoururent toujours à de vieilles méthodes bourgeoises. Ils n’avaient aucune confiance dans la vraie révolution et ne la comprenaient même pas. »

Dans La Révolution Russe, le théoricien libertaire Vsevolod M. Eichenbaum, dit Voline (1882-1945), brosse un tableau synthétique de l’histoire de la Russie, de 1825 à 1934. En termes simples, il rend toute son ampleur à un processus révolutionnaire complexe dont les grandes étapes, en 1905 et 1917, ont été marquées par la spontanéité et l’intervention populaires.
Également reproduit, l’article « Le fascisme rouge » caractérise le destin d’une révolution manquée qui, dès l’accession au pouvoir des bolcheviks, pratiqua à grande échelle une féroce répression.
Cet ensemble – jamais réédité – combine précocité et lucidité de l’analyse pour comprendre l’échec du « socialisme » autoritaire en Russie et éviter de confondre, comme on l’a fait durant des décennies, le long processus d’émancipation contre l’absolutisme, avec le capitalisme d’État qui en a résulté.

Anarchiste russe, Vsevolod M. Eichenbaum, dit Voline (1882-1945), est né dans une famille aisée de Saint-Pétersbourg avec laquelle il rompt en 1901. Après la révolution de 1905, il s’exile en France, puis aux États-Unis. Rapatrié en Russie en 1917, il rejoint les partisans de Makhno en Ukraine. Arrêté à Moscou en 1920, une délégation de syndicalistes étrangers obtient sa libération. Banni d’URSS, il s’exile en Allemagne, puis, en 1925, en France où il participe jusqu’à la fin de ses jours au mouvement anarchiste. Réfugié à Marseille durant la Seconde Guerre mondiale, il y survit difficilement, participe aux activités d’un groupe anarchiste clandestin et termine le manuscrit d’une somme publiée à titre posthume : La Révolution Inconnue (1947).


La Révolution Russe
Voline, Éditions Libertalia, 228 pages, 10 euros