| |
Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

Dans le blanc des yeux. Diversité, racisme et médias
Maxime Cervulle
Article mis en ligne le 18 janvier 2022
dernière modification le 13 janvier 2022

En France, il a fallu attendre le début du XXIe siècle pour que la question de la représentation des minorités ethnoraciales sur les écrans émerge dans le débat public. Sur fond d’obsession pour la « cohésion sociale », cette émergence a alors pris la forme d’une vaste entreprise de lamentation collective, déplorant le sort de minorités qui, désignées comme « visibles », s’en sont trouvées plus fortement encore stigmatisées.

Dans cet ouvrage désormais classique, Maxime Cervulle oppose à la complainte de la diversité une interrogation sur la construction sociale de la blanchité, c’est-à-dire sur la fabrique de l’hégémonie blanche et les modes de construction ordinaire des identités qui en dérivent.

À l’heure où se développe, dans les sociétés occidentales, une dangereuse « mélancolie du majoritaire », sa réflexion sur les dynamiques qui conduisent les individus et les groupes à adhérer, ou à être assignés, à une « identité blanche » socialement gratifiante est un outil indispensable à la compréhension du monde dans lequel nous vivons. Car elle permet de saisir comment les rapports de race configurent la réception des contenus médiatiques, et donc la diffusion médiatique du racisme.


Maxime Cervulle est professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis. Il est co-directeur du Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation (CEMTI). Il est le coauteur de Homo exoticus. Race, classe et critique queer (Armand Colin–Ina, 2010) et de Cultural Studies. Théories et méthodes (Armand Colin, 2018).